Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interlude de suivi

Publié le par Celes

Une gueule, des cheveux hirsutes, la peau tannée, tellement souvent brulée par le soleil qu'elle semble brunie pour le restant de sa vie. Et un regard bleu, un de ses bleus purs qu'on croise rarement. Les yeux bleus sont répandus en Normandie. Mais la nature lui a fait cadeau de mieux. Des yeux bleus, juste bleus, pas de fine couronne dorée autour de l'iris, pas d'éclats de verts ou de gris parsemant la pupille, pas de brisures autres que des nuances de bleus.

Et un regard d'homme étrange. Pas un regard troublé par le gavage des regles de savoirs-être/savoir-communiquer/savoir se tenir en société. Un regard comme celui d'un enfant. Avec un enfant derrière ses yeux. Un homme qui s'est échappé de la vie civilisée de notre beau pays. Qui en a contemplé la vie sans vraiment s'en imprégner.

"Je ne sais pas" réponds l'homme lorsque je lui demande s'il sait prendre soin de lui.
"On ne m'a jamais montré l'exemple"
 "J'aimerais qu'on me montre"

Une image de père modèle me revient, le papa des années soixantes dans les séries télés, qui se lève tout les matins, se rase et enfile sa chemise et sa cravate, prends son café avec son journal et passe la porte, le chapeau sous le bras, après avoir embrassé sa femme et passé la main dans les cheveux de ses enfants.

"Peut-être qu'aujourd'hui serait un moment pour rencontrer un psychologue?"

Fraction de temps dans l'inconnu. Quand l'attente de la réaction précéde la réponse et qu'on bloque sans s'en apercevoir sa respiration. Certains mots sont dangereux...

"Oui"
"Il m'apportera une solution?"
"Non. Mais il vous aidera à trouver la solution tout seul."

"Ce que j'ai aujourd'hui, je le mérite." Il y a un peu de tristesse dans ses paroles. Beaucoup de choses lourdes, trop de choses à raconter... A quoi bon. Mettre des mots sur toutes ses aventures ne sert pas à grand chose. Sa simple phrase dit déjà tout ce qu'il est necessaire d'entendre.

Notions de justice divine, d'ordre dans le chaos. Les élus trouveront leur place à la droite de Dieu. Ceux qui ont soufferts trouveront le repos...
Je suis blasée, je n'y crois pas tellement. C'est plus simple de se dire qu'il ne faut pas trop espèrer, toujours se préparer à perdre ce que l'on pense avoir mérité. Il n'y a pas de justice, il faut juste l'accepter et apprendre à aimer ce que l'on a de bien aujourd'hui...

"Vous allez bien? Vous avez pas l'air."
"Ca se voit dans vos yeux"

Yeux pour yeux. Retournement de rôle, des yeux bleus qui semblent voir ce que personne ne peut percevoir, mais non. Mon cartésianisme ne cède pas. Je n'en ai même pas la tentation.

Sourire "Oui ça va"

Le ton me fait mentir, je l'entends moi-même. Mais il n'insiste pas. J'apprécie plus ce fait que son intérêt le précédant.

Cet homme qui vit depuis si longtemps entouré de ses chiens dans des squats de fortune, est fatigué de vivre soudain une vie "normale". Habiter un vrai appartement à lui, avec ses propres meubles...
Il ne sait pas quoi faire de ce bonheur. Il semble perdu comme un homme jeté soudain à la rue et soustrait à tout ce qui fait ses repères.

"J'aimerais que quelqu'un me montre"

Combien de temps avant la décision d'abandonner cette vie dans laquelle il ne trouve pas sa place, ne sait plus qui il est.

Combien de temps avant que cet homme reparte sur les routes, ses fidèles chiens noirs autour de lui, sa bière à la main et sa vie dans son sac à dos.


Commenter cet article

Pascal 24/03/2010 16:35


Moi, ça me fait penser à...moi !

"Combien de temps avant la décision d'abandonner cette vie dans laquelle il ne trouve pas sa place, ne sait plus qui il est." => Je ne sais pas. On verra bien.

Le bon bon gros concentré pur de chez pur d'INTP que je suis a trouvé un écho particulier dans ce texte. J'ai habituellement plus de chance d'être frappé par une météorite que d'être ému par
quelque chose. Mais là ça a fait mouche.

Comme quoi mon cas n'est pas si désespéré que ça ;-)


Celes 31/03/2010 21:20



Loul je suis fière alors si un INTP dur de dur apprécie ce que je peux écrire ^^


Courage dans ton parcours, dont je ne connais rien mais qui semble difficile d'après le peu que tu en as exprimé.


 



Elendil 06/03/2010 13:17


Wao.
J'ai l'impression d'avoir envie de dire plein de choses après cet article, cette rencontre. Mais aucun mot ne se forme. A part : wao...